Archives du mot-clé linogravure

Simplement 2017

Brillantes, affutées, elles me faisaient de l’oeil depuis tout à l’heure, là, posée sur mon bureau. C’est mon cadeau de Noël. J’ai pas encore eu le temps de les étrenner. Il est tard, je suis claquée. Allez, juste un peu pour tester. Je dois bien pouvoir trouver une chute de lino quelque part dans un tiroir…

2017

Ça s’enfonce comme dans du beurre.

Le cri du lino me chatouille les oreilles. C’est le kiffe. Addictif. Presque jouissif.

Ça glisse tout seul. La gouge décide. on verra où ça nous mène. Il est tard, je suis trop claquée pour réfléchir.

J’avais pas d’idée pour vous souhaiter une bonne année. J’ai trouvé !

Il est 2h du mat’ mais rien à faire. Un peu d’encre sur le rouleau. Ma bonne année est un essai !

Qu’elle soit pleine de surprises, de découvertes, de petits kiffes du quotidien, comme ça, juste pour rien.

On sort l’argenterie ?

table

Après le retour de voyage, j’ai ressorti les gouges et les plaques de lino.

jabiru

J’avais en tête ces drôles de bêtes que l’on a pu découvrir au long de notre périple australien. Comme le Jabiru, ce drôle d’oiseau qui vole les pattes écartées et que l’on aperçoit au bord des rivières et des billabongs dans la région de Darwin.

print_test1

Une fois les plaques gravées, je fais des tests d’impressions, d’abord sur du papier.

print_test2C’est pour réaliser une série de serviettes de table. J’ai trouvé du beau tissu, du lin naturel et du coton vert pomme. Je me suis appliquée à faire les ourlets (loooongue journée de couture).

print_ben

Pour faire l’impression sur le tissu, j’ai embauché des bras musclés. Non parce que sans presse, c’est physique ! On ne se rend pas compte, comme ça, mais en vrai, on a transpiré !

print

Reste à placer la frise sur les côtés. J’ai gravé un motif qui rappelle un élément du visuel pour chaque plaque.

print_frise

Ensuite, il faut attendre que ça sèche. Mais en ce moment, à Bordeaux, c’est la mousson… alors il a fallu plus de deux semaines.

sechage

Mais le résultat est plutôt cool !

ornitho

jabiru

En vrai, l’impression est assez inégale. C’est plus ou moins foncé, c’est plus ou moins centré, c’est artisanal ! Je préfère le rendu sur le lin, la trame du tissu accroche mieux l’encre. Mais le côté coloré du coton donne un peu de peps aussi.

La série est composée de 6 visuels : un kangourou, un koala, un jabiru, un ornithorynque, un casoar et un wombat. J’ai un set complet en lin plus 2 serviettes, et deux sets en coton vert. Elles seront bientôt en vente. Il faut que je les repasse et que je prenne de belles photos.

table1Mais d’abord… à taaaaaable !

un peu de vieux, mais pas que.

Ça fait longtemps que je n’ai rien partagé ici…

Pourtant, je bosse. Les projets, ce n’est pas ce qui manque. J’ai terminé en urgence une série de petites toiles pour l’exposition à l’Oiseau Cabosse (voir l’article juste avant), tellement dans l’urgence que je n’ai même pas de photo à vous montrer (je rectifierai le tir quand j’irai désinstaller l’expo, ou sinon vous pouvez aussi la voir sur place !)

J’ai développé un nouveau visuel de tee-shirt… il faut que fasse la gravure pour pouvoir l’imprimer sur les tee-shirts… suspeeeens !

Je commence la colorisation d’une nouvelle BD avec Charles Masson (une BD un peu particulière, je vous raconterai ça plus tard…)

Et, comme ça fait un peu trop de texte pour le blog d’une illustratrice, je ressorts un truc pas tout neuf, mais que vous n’avez pas encore vu :

carte fermée (4 volets 3 plis roulés)

carte complètement dépliée

C’est le rough d’une carte de voeux commandée par une agence de comm qui répondait à un appel d’offre du groupe Gascogne (qui fabrique et commercialise tout un tas de truc à partir d’exploitation de pins : bois, papiers, sac d’emballage, matériaux pour les intérieurs d’avions… la liste est gi-gan-tesque, c’est un gros groupe). Il devait y avoir du doré, du vernis sélectif, des trucs bien cool quoi. Finalement, Gascogne n’a pas retenu cette proposition, l’agence de comm a coulé, et j’ai pu m’assoir sur ma facture (puisque c’est un rough, certes, mais c’était pas gratos…théoriquement).

La fête du timbre… mais pas que !

Ce week-end avec Emmel, nous étions invitées sur un salon « Philatélie et artisanat ». Les panneaux et la communication indiquaient partout « le salon de la philatélie et de son histoire », mais nous étions bien là, nous aussi, avec d’autres artistes et artisans : peintres, tricoteuses, tourneurs de bois, créatrices de vitraux, porcelaines… entre autres.

1493294_10201970838653832_2053257075_o
photo du téléphone d’Emmel

Un grand stand pour nos multiples créations !

stand_emmel
photo de mon téléphone

Ma petite production :

1655403_10201965505920517_1630094819_o
photo du téléphone d’Emmel

La marmite de badges !

marmite
photo du téléphone d’Emmel

Dernièrement, j’ai fait faire des magnets et des badges avec mes illus. C’est sympa, ça fait des petits cadeaux à offrir à des prix accessibles et je suis bien contente de la qualité !

magnet_badges

photo_magnet-badges

sardines

Et, en exclusivité pour mon p’tit frère, ce scout baroudeur un peu coquet qui prend quand même le temps de se raser, même au fin fond de la forêt finlandaise ou perdu dans la jungle vénézuélienne… (la mode Crusoé, c’est seulement quand il est à bord d’un bateau canadien… mais ça, c’est une question de budget… ) :

flamantrose

Un miroir personnalisé ! Le flamant rose, c’est une histoire de scout. Le visuel est spécialement développé pour l’occasion !

miroirJe suis pas trop cool comme soeur quand même ?

Chouette ! Des photos de hiboux !

Avec Octoplazm, j’ai lancé il y a quelques mois une série limitée de tee-shirt Hibou. Le visuel a été réalisé en linogravure, et est imprimé au fur et à mesure des commandes.

octoplazm_blog3

Pas beaucoup de stock donc. On avance au compte goutte.

octoplazm_blog2

La semaine dernière j’ai imprimé le 21ème (la série s’arrêtera à 50 !). Je refais une petite fournée ce week end, suite à de nouvelles commandes.

octoplazm_blog1

Ça, c’était juste une petite mise en bouche (la partie « photos plutôt pourries de téléphone portable). Passons aux choses sérieuses.

Yoann Cantrelle, photographe talentueux (et accessoirement pote), m’a proposé de faire un chouette shooting de mon hibou (et inversement…) porté par Amandine. Et voilà où ça nous mène :

yoann_blog2

yoann_blog8

yoann_blog4

yoann_blog6

yoann_blog7-1

yoann_blog3

yoann_blog5

Un grand merci à Yoann pour ces belles images, et à Amandine d’avoir accepté de poser.

Vous trouverez plus de photos (et surtout de meilleure qualité) par ici sur le site de Yoann (profitez-en pour jeter un oeil dans ses autres galeries, ça vaut vraiment le détour !)

Et si le tee-shirt vous intéresse, vous pouvez le commander par ici (il existe aussi en blanc). N’hésitez plus, le printemps est là !