Archives du mot-clé australie

Souvenirs de route

Back on the road ! On m’a commandé une aquarelle d’un paysage ou d’un souvenir de mon voyage en Australie.

centre_rouge_katatjutaC’est un bon prétexte pour replonger dans les photos et revivre un bout d’aventure. La terre est rouge et les couleurs sont chaudes, bien qu’on soit en plein hiver et qu’on se gèle la nuit !

En fond, les Kata-Tjuta s’érigent en 38 monolithes au milieu de la pleine, captant la lumière du soleil couchant. Comme Uluru, ce sont des lieux sacrés pour les peuples aborigènes, et très caractéristiques de cette région centrale de l’Australie.

Sur ZoomTheGlob (notre blog de voyage), je raconte notre rencontre avec Uluru et les Kata-Tjuta.

On sort l’argenterie ?

table

Après le retour de voyage, j’ai ressorti les gouges et les plaques de lino.

jabiru

J’avais en tête ces drôles de bêtes que l’on a pu découvrir au long de notre périple australien. Comme le Jabiru, ce drôle d’oiseau qui vole les pattes écartées et que l’on aperçoit au bord des rivières et des billabongs dans la région de Darwin.

print_test1

Une fois les plaques gravées, je fais des tests d’impressions, d’abord sur du papier.

print_test2C’est pour réaliser une série de serviettes de table. J’ai trouvé du beau tissu, du lin naturel et du coton vert pomme. Je me suis appliquée à faire les ourlets (loooongue journée de couture).

print_ben

Pour faire l’impression sur le tissu, j’ai embauché des bras musclés. Non parce que sans presse, c’est physique ! On ne se rend pas compte, comme ça, mais en vrai, on a transpiré !

print

Reste à placer la frise sur les côtés. J’ai gravé un motif qui rappelle un élément du visuel pour chaque plaque.

print_frise

Ensuite, il faut attendre que ça sèche. Mais en ce moment, à Bordeaux, c’est la mousson… alors il a fallu plus de deux semaines.

sechage

Mais le résultat est plutôt cool !

ornitho

jabiru

En vrai, l’impression est assez inégale. C’est plus ou moins foncé, c’est plus ou moins centré, c’est artisanal ! Je préfère le rendu sur le lin, la trame du tissu accroche mieux l’encre. Mais le côté coloré du coton donne un peu de peps aussi.

La série est composée de 6 visuels : un kangourou, un koala, un jabiru, un ornithorynque, un casoar et un wombat. J’ai un set complet en lin plus 2 serviettes, et deux sets en coton vert. Elles seront bientôt en vente. Il faut que je les repasse et que je prenne de belles photos.

table1Mais d’abord… à taaaaaable !

En direct du bush !

Non, je ne me suis pas évaporée dans la désert…

Non plus, je n’ai pas rôti sous le soleil de l’hémisphère sud.

Combiner mon travail d’illustratrice et le voyage n’est pas aussi évident que ce que j’avais imaginé… Mais on s’organise, on prend le temps. Parfois on trouve une maison à garder pour que je puisse retrouver, l’instant d’un mois, le rythme acharné que j’avais en France. Parfois on roule pendant des heures et l’ordinateur se recharge, branché sur la seconde batterie. Ça me permet de travailler quelques heures en fin de journée, les reflets d’un coucher de soleil sur l’écran (mais on s’y fait). L’avantage, c’est que la vue depuis mon bureau change constamment…

coober_pedy

Mais maintenant que notre glob de voyage tourne tout seul, il est temps que je remette celui-ci à jour. Parce qu’il se passe quand même des choses, côté illustration !

Danse, Hinatea ! écrit par Annelise Heurtier depuis les îles du Pacifique, et illustré entre la France et l’Australie (par moi). Un album qui vous fera un peu voyager, j’espère ! J’avais eu cette pulsion de vouloir faire quelque chose en vraie peinture qui tâche, genre de la gouache, sur des feuilles qui ne rentrent juste pas dans le sac à dos, histoire que ce soit un peu plus galère de transporter tout le matos en voyage…

hinatea1

Danse, Hinatea ! éditions Au vent des îles

hinatea2

Danse, Hinatea ! éditions Au vent des îles

C’est au moment où j’ai du rincer ma palette, mes pinceaux et vider le pot d’eau bien crado dans le lavabo de la salle de bain immaculée d’une famille très gentille, certes, mais un peu tendue du rangement et de la propreté, que j’ai compris que la peinture qui tâche c’était pas le bon plan en voyage…

Bon après on a rencontré Jenni et son magnifique studio. Je finissais mes illus, elle avançait sur ses toiles, et on buvait des rhums. Un contexte bien plus approprié.

Ca m’a quand même servi de leçon, et j’ai troqué les pinceaux contre le stylet pour mon travail suivant. Ce nouvel album Mazort Fugus, les concerts extraordinaires, écrit par Perrine Joe, a aussi de quoi vous faire voyager !

couv_Mazort

Mazort Fugus, les concerts extraordinaires

illu_Mazort

Mazort Fugus, les concerts extraordinaires

A paraître aux éditions Auzou, courant octobre, dans un beau grand format !

Et puis, entre deux croquis d’Australie, je continue à travailler sur la partie jeunesse du site internet d’une médiathèque… c’est un long gros boulot, mais ça risque d’être bien chouette !

decouvrir

page découvrir, site web médiathèque de St Médard-en-Jalles

Australe mise à jour

Et voilà que le temps s’est à nouveau échappé !

Je me rattrape en vous faisant une mise au point en images.

Une semaine à Rockingham, chez Rob et Sarah. Une très belle rencontre (nous espérons les revoir plus tard dans notre périple. Ils déménagent pour le nord dans quelques mois). Et nous n’oublierons pas Cloony le chien, Algernon l’Axolotl et Chee la rate.Algernon

Une virée sur Penguin Island : sanctuaire de pingouins pygmées. Elle abrite la plus grande colonie d’Australie Occidentale… mais ces petites bêtes sont timides et l’accès à l’île est assez réglementé (pas d’accès en hiver (donc là c’est l’été pour nous, si vous suivez), et juste quelques navettes dans la journée). On a vu beaucoup d’oiseaux, des dauphins, mais pas un seul pingouin !

dauphins

Rock1

Alice_dessine

Rock2

pinguinIsland

Le festival de la bière de Fremantle, Sylvain en toge universitaire pour la remise de son diplôme (et la « haute recommandation » du jury), il a la classe, le bro.

Fremantle_BeerFest1 Fremantle_BeerFest2 SlivToge

Une crêpe party pour dire byebye à Rob et Sarah. On refait les sacs vers un nouveau lit dans une nouvelle maison… North Perth, Charles Street et une auberge un peu espagnole, pour 3 jours seulement.

train kookaburra hyde_park ibis

Un barbecue dans Hyde Park avant de quitter la civilisation et Jenni vient nous chercher et pour nous ramener avec elle, dans la petite vallée de Fergusson. A 30 min de Bunburry.

Nos premiers pas dans le bush australien, l’accueil plus que chaleureux de Jenni, David et de toute la communauté qui vit ici. Un gâteau d’anniversaire expérimental, du vin rouge, du vin blanc, des bières et des petits plats succulents.

C’est notre première fois en Helpexchange : nous travaillons quelques heures par jour en échange du gîte (confort 5 étoiles) et du couvert (digne d’un grand resto). Jardinage, carsher, désherbage, nettoyage des vitres et diverses tâches du genre.

chezJenni3 chezJenni2 ben_bosse jardin_jenni

Mais le vrai gros luxe, c’est l’atelier. Jenni est une artiste, et la maison est construite autour d’un énooorme studio pour bosser (et d’une galerie d’exposition)… pour mon plus grand bonheur !

studio_jenni atelier chezJenni1

Ca fait plus d’une semaine qu’on est ici. Il faudra que je vous parle des mille oiseaux du jardin, du chant des kookaburra et de celui des kangourous, du parc National de Wellington, de Gnomes Ville (si vous avez perdu des nains de jardin, ils sont probablement au beau milieu du bush australien), des barbecues, des sorties voiles sur Bunburry, des mouches et des bull ants…

Avec Ben, on essaie de mettre en place rapidement un blog pour vous raconter tout ça, un blog tout fait exprès pour cette belle aventure qui commence.

gnomesville gnomville sophie