Good Bye Octoplazm !

Aujourd’hui, le petit poulpe prend officiellement sa retraite et l’hélice redouble de vitesse !

Octoplazm, au départ c’était une aventure à 3, et l’idée d’imprimer des T-shirts en famille. Mais l’espace temps s’est dilaté (jusque loin dans l’hémisphère sud) et les frangins se sont barrés. De mon côté, je continuais à créer des visuels Octoplazmiques en plus de mes illustrations Élicetiques. J’ai troqué presse à chaleur et vinyle de flocage contre gouges et linoléum. J’expérimentais de nouvelles techniques, de nouveaux supports. « A laver sur l’envers, à porter à l’endroit » (le slogan d’Octoplazm) perdait un peu de son sens lorsqu’il s’agissait de boucles d’oreilles ou de sous-bock en bois. De mes créations, je ne savais plus trop lesquelles relevaient d’Élice, lesquelles d’Octoplazm… bref, c’était le bazar.

De plus, j’ai bien pris conscience qu’une bonne communication est indispensable pour développer ce genre de business. Gérer une image de marque, maintenir de l’activité sur les réseaux, publier des articles, mettre à jour la boutique, c’est déjà beaucoup de travail, beaucoup de temps et une organisation qui demande de maîtriser la nage papillon, au moins. Ajoute à ça une deuxième image de marque, multiplie le temps et les efforts par deux, et imagine moi, le cerveau en surchauffe, en train de me débattre dans l’océan de la désorganisation. Même avec 8 tentacules, je sens bien que je coule.

Je réalise que porter 2 casquettes, c’est trop pour moi. Il me faudrait 2 têtes. Mais la chirurgie esthétique ne m’intéresse pas et j’essaie, autant que possible, d’éviter la schizophrénie. Il est donc grand temps, à l’approche du printemps, de faire un peu de ménage là-dedans.

Artistiquement, ça ne change pas grand chose. D’Octoplazm je conserve la poulpitude et les tentacules (toujours très utiles en cas de multi-activité). Je continue de créer mes objets illustrés, ils seront juste commercialisés sous mon pseudo Élice, désormais.

En pratique, dans la vraie vie matérielle des choses que tu peux palper de tes doigts (propres), mes créations sont en vente chez Tarn & Co, boutique de créateurs à Réalmont (81).

Dans la vie virtuelle des vraies choses, mais que tu ne peux pas directement palper de tes doigts (qu’on s’en fout qu’ils soient propres, du coup), tu peux acheter mes créations sur Etsy, et sur Octoplazm.com (encore un petit peu le temps de faire la poussière, de mettre en place des redirections, de changer la bannière…).

Inauguration du site web de la médiathèque

Venez me retrouver à la médiathèque de Saint-Médard-en-Jalles (33) samedi 7 avril : une journée dédiée à l’inauguration du site internet pour lequel j’ai développé l’univers graphique.

Au programme de cette journée :
– découverte de l’univers du portail jeunesse (fonctionnalités, jeux..)
– réalisation de fresques « les méchants légumes » et « les légumes super héros » dans le cadre de l’année nature
– Coloriages de personnages issus de mes univers pour les plus jeunes
– Exposition du making-of du site jeunesse
– Présentation du tote-bag avec la mascotte du portail jeunesse mis en vente dans les Médiathèques
– Vente dédicace de mes ouvrages le soir à partir de 16 h

L’exposition restera sur place jusqu’au 30 avril.

Alors, alors, vous venez dessiner des légumes fous avec moi samedi ?

Australe mise à jour

Et voilà que le temps s’est à nouveau échappé !

Je me rattrape en vous faisant une mise au point en images.

Une semaine à Rockingham, chez Rob et Sarah. Une très belle rencontre (nous espérons les revoir plus tard dans notre périple. Ils déménagent pour le nord dans quelques mois). Et nous n’oublierons pas Cloony le chien, Algernon l’Axolotl et Chee la rate.Algernon

Une virée sur Penguin Island : sanctuaire de pingouins pygmées. Elle abrite la plus grande colonie d’Australie Occidentale… mais ces petites bêtes sont timides et l’accès à l’île est assez réglementé (pas d’accès en hiver (donc là c’est l’été pour nous, si vous suivez), et juste quelques navettes dans la journée). On a vu beaucoup d’oiseaux, des dauphins, mais pas un seul pingouin !

dauphins

Rock1

Alice_dessine

Rock2

pinguinIsland

Le festival de la bière de Fremantle, Sylvain en toge universitaire pour la remise de son diplôme (et la « haute recommandation » du jury), il a la classe, le bro.

Fremantle_BeerFest1 Fremantle_BeerFest2 SlivToge

Une crêpe party pour dire byebye à Rob et Sarah. On refait les sacs vers un nouveau lit dans une nouvelle maison… North Perth, Charles Street et une auberge un peu espagnole, pour 3 jours seulement.

train kookaburra hyde_park ibis

Un barbecue dans Hyde Park avant de quitter la civilisation et Jenni vient nous chercher et pour nous ramener avec elle, dans la petite vallée de Fergusson. A 30 min de Bunburry.

Nos premiers pas dans le bush australien, l’accueil plus que chaleureux de Jenni, David et de toute la communauté qui vit ici. Un gâteau d’anniversaire expérimental, du vin rouge, du vin blanc, des bières et des petits plats succulents.

C’est notre première fois en Helpexchange : nous travaillons quelques heures par jour en échange du gîte (confort 5 étoiles) et du couvert (digne d’un grand resto). Jardinage, carsher, désherbage, nettoyage des vitres et diverses tâches du genre.

chezJenni3 chezJenni2 ben_bosse jardin_jenni

Mais le vrai gros luxe, c’est l’atelier. Jenni est une artiste, et la maison est construite autour d’un énooorme studio pour bosser (et d’une galerie d’exposition)… pour mon plus grand bonheur !

studio_jenni atelier chezJenni1

Ca fait plus d’une semaine qu’on est ici. Il faudra que je vous parle des mille oiseaux du jardin, du chant des kookaburra et de celui des kangourous, du parc National de Wellington, de Gnomes Ville (si vous avez perdu des nains de jardin, ils sont probablement au beau milieu du bush australien), des barbecues, des sorties voiles sur Bunburry, des mouches et des bull ants…

Avec Ben, on essaie de mettre en place rapidement un blog pour vous raconter tout ça, un blog tout fait exprès pour cette belle aventure qui commence.

gnomesville gnomville sophie

De l’autre bout du monde

Le temps passe vite, et me voilà en Australie.

Après 12h d’avion jusqu’à Ho-Chi-Minh, 2h d’escale, 2h d’avion jusqu’à Singapour, 30h d’escale et 42 chocs thermiques (entre la température extérieure de 35degrés avec 99% d’humidité dans l’air et la climatisation à fond les ballons des intérieurs…), 6h d’avion jusqu’à Perth… et 20 minutes devant la porte close de l’auberge de jeunesse (réservée la veille depuis le wifi hasardeux de l’hôtel miteux à Singapour), une sonnette qui ne fonctionne pas et un numéro de téléphone incomplet, l’aventure (et le jet lag) commence.

Mon bureau temporaire de la semaine ressemble à ça :

bureau1Quand il fait trop chaud, la peinture sèche instantanément et ça devient impossible de travailler. Deux options, soit on part faire un balade en attendant que ça se rafraichisse (mais attention, le soleil ici ne plaisante pas !), soit je bosse à l’intérieur… et c’est un peu moins exotique… 🙂

J’avais un peu abandonné les croquis du jour (vous vous en êtes aperçu). Les (très/trop brefs) préparatifs du voyage combinés à la tonne de boulot ont un peu pris le dessus. Je cours après le temps (mais pas après l’avion, c’est le principal), le timing n’a pas été étudié au mieux je dois dire. J’ai plusieurs contrats à terminer avant de pouvoir me perdre dans le bush et chasser le kangourou au boomerang (sans me le prendre dans le genou). (le boomerang, pas le kangourou… c’était ici, si vous aviez suivi…)

J’ai quand même eu le temps de dégainer le carnet, et je prendrai le temps pour croquer l’Australie. Avec Ben, on va faire un blog exprès pour partager mes croquis et ses photos.

Voici une petite mise en bush.

carnet1

photo_australie3

carnet2

photo_australie2

carnet3

photo_australie4

carnet4

carnet5

Et une spéciale dédicace à Marie Clem et à Justine 😉

photo_australie1

Mise en apétit avant le grand départ

Annelise a un certain don pour vous nous faire voyager. En ce moment, je me trouve presque au milieu du Pacifique… Et c’est très bon !

wip_blog

Finalement, j’ai décidé de me lancer en couleur direct pour cet album. Pas parce que je pars dans moins d’un mois et que du coup je vais y passer mes 23 prochaines nuits blanches pour réussir à terminer avant le grand départ… non non (même si je ne vais pas y réchapper)… mais parce que j’avais envie d’un rendu un peu plus sensible, un peu plus chaleureux, moins froid, moins lisse que le numérique, pour essayer de m’approcher au mieux de l’ambiance de là-bas.

C’est assez frustrant, de travailler sur un sujet que l’on ne connait pas, sur une culture bien éloignée de la notre, sur une île fort lointaine sans y avoir jamais mis les pieds. Mais grâce à Annelise et Christian, j’ai droit à des montagnes de documentations, livres, photos et mails ultra-détaillés… Et ça, y est, j’ai l’impression d’y être !

Même que parfois, pour faire une pause, je sors en bikini dans le jardin, une couronne de fleur sur la tête pour me protéger du soleil, mais la température extérieure me rappelle instantanément que mon enveloppe corporelle se situe à N 44°54’33.567 » O 0°43’28.984 ».

Erf… patience, dans quelques semaines je regretterais peut être le froid ! 😉

Oups… en vrai, j’étais pas loin !

Heureusement que je poste des trucs par là-bas pour alimenter un peu ce blog… parce que c’est pas par ici qu’on pourrait croire que je bosse !

Mais en vrai, j’ai du travail (beaucoup trop) et même que j’avance… (pas assez).

Il s’agit d’un site internet. Le portail jeunesse d’une médiathèque. Je ne peux pas vous en montrer trop, mais voici des morceaux de l’image d’accueil. Il y aura même des petites animations au survol.

blog1

blog2

blog3Je travaille actuellement sur la bannière et le menu principal. Et puis après il y aura des pages intermédiaires, des boutons, des icônes, un pied de page, de l’organisation de contenu…

Et même une petite mascotte et son poto le robot !

rough_mascotte_blog

Bref, ça prend beaucoup de temps, mais j’espère que ce sera beau à la fin. Et un jour, vous pourrez voir tout ça 🙂

Et puis très bientôt, je commence des illustrations à boucler pour fin octobre avant mon départ en Australie mais ça faut pas trop le dire parce que les gens après vont croire que je suis à la bourre, pour un super livre avec une auteure géniale qui m’envoie plein de mails avec des jolis trucs dedans !

 

un peu de vieux, mais pas que.

Ça fait longtemps que je n’ai rien partagé ici…

Pourtant, je bosse. Les projets, ce n’est pas ce qui manque. J’ai terminé en urgence une série de petites toiles pour l’exposition à l’Oiseau Cabosse (voir l’article juste avant), tellement dans l’urgence que je n’ai même pas de photo à vous montrer (je rectifierai le tir quand j’irai désinstaller l’expo, ou sinon vous pouvez aussi la voir sur place !)

J’ai développé un nouveau visuel de tee-shirt… il faut que fasse la gravure pour pouvoir l’imprimer sur les tee-shirts… suspeeeens !

Je commence la colorisation d’une nouvelle BD avec Charles Masson (une BD un peu particulière, je vous raconterai ça plus tard…)

Et, comme ça fait un peu trop de texte pour le blog d’une illustratrice, je ressorts un truc pas tout neuf, mais que vous n’avez pas encore vu :

carte fermée (4 volets 3 plis roulés)

carte complètement dépliée

C’est le rough d’une carte de voeux commandée par une agence de comm qui répondait à un appel d’offre du groupe Gascogne (qui fabrique et commercialise tout un tas de truc à partir d’exploitation de pins : bois, papiers, sac d’emballage, matériaux pour les intérieurs d’avions… la liste est gi-gan-tesque, c’est un gros groupe). Il devait y avoir du doré, du vernis sélectif, des trucs bien cool quoi. Finalement, Gascogne n’a pas retenu cette proposition, l’agence de comm a coulé, et j’ai pu m’assoir sur ma facture (puisque c’est un rough, certes, mais c’était pas gratos…théoriquement).

Tea Party à Bordeaux

A vos agenda, c’est samedi qui arrive !

biscuits

Samedi oui, oui, le 24 mai, à partir de 16h, Emmel et moi on vous invite à venir partager un moment gourmand et convivial : un goûter-expo-vente ! Le concept est simple : vous venez découvrir nos différentes productions autour d’une tasse de thé ou de café à l’Oiseau Cabosse (un petit salon de thé fort sympathique du centre ville de Bordeaux).

IMG_4072_galleryExceptionnellement pour l’occasion, l’Oiseau Cabosse propose une formule goûter pour 5,50€ : un thé ou un café et une part de fondant au chocolat maison.

Emmel et moi, nous vous préparons un étalage aux petits oignons, pour tous les goûts et pour tous les budgets : illustrations originales, toiles, gravures, badges, magnets, livres, tee-shirts, cartes postales… une large déclinaison de nos illustrations !

Pour les fidèles, qui ont déjà probablement vu tout mon travail environ 92 fois et demie, je prépare du nouveau ! De l’inédit ! Une petite série de toile spéciale en cohérence avec le lieu d’expo (l’Oiseau Cabosse pour ceux qui suivent pas), grâce à un super brainstorming express avec ma copine Ju. Attention, peinture fraîche !

peinture_blog

Infos pratiques :

rendez-vous le samedi 24 mai à partir de 16h
à l’Oiseau Cabosse :30 rue Sainte-Colombe
33000 Bordeaux
05 57 14 02 07

 

Les restes des chocolats de Pâques

Quand on dit « chocolat » forcément on pense à …. ?

colo_illu46

Ni poule, ni cloche ! Non, on pense à Bertille bien sûr !

colo_illu54

Elle est toujours au Mexique, elle se porte très bien, mais elle revient faire un petit tour par ici pour vous annoncer qu’elle a reçu le prix des Bibliothèques de Gâtine, dans la catégorie « Orange Givrée » c’est quand même pas rien !

L’article est à lire par ici !

colo_illu33