Archives de l’auteur : Élice

Inktober 2018

Inktober est un challenge de dessin qui se déroule sur les réseaux sociaux, tous les ans à la même période. Le principe est simple : réaliser 1 dessin par jour, tous les jours du mois d’octobre, et le partager via les réseaux sociaux.

C’était la première année que j’y participais. J’ai décidé de suivre la liste de thèmes officielle que voici.

Bon, il y a eu quelques loupés, des jours qui ont disparu dans des failles spatio-temporelles. Avec, en plus, mes vacances qui tombaient pile à la fin du mois, je n’ai pas fait un sans faute. 23/31, ça me laisse une petite marge de progression pour l’an prochain 😉

En attendant, je vous invite à visiter la galerie de cette production automnale très largement inspirée de ma vie. Mais pas que !

Les pieds en Suisse

Une dizaine de jours de vacances entre copains et frangin, de Lyon à Kandersteg en passant par Grenoble. Le strict minimum de matos de croquis avec moi : un petit carnet, 2 pinceaux à réservoir, quelques feutres noirs et une petite palette d’aquarelle. L’occasion idéale pour renflouer un peu cette section du blog 😉

Bonne balade !

Recette d’automne

L’automne est là, le froid et les courges aussi. Pour changer un peu, je vous propose un instant cuisine sur le blog. Une de mes soupes orange préférée 😉

Ingrédients :
– 100 g de lentilles corail
– 500 g de courge butturnut (ça marche aussi avec du potimarron)
– 1 gros oignon
– sel, poivre, épices : curry, cumin, paprika (ou 1 bouillon cube)
– 500 ml d’eau

Eplucher et enlever les graines de la courge butternut. La découper en gros cubes. Couper l’oignon.

Dans une casserole, faire revenir les morceaux d’oignon dans un peu d’huile avec les épices jusqu’à ce qu’ils ramollissent. Ajouter les cubes de courge et faire revenir quelques minutes. Ajouter les lentilles rincées, et l’eau. Faire cuire jusqu’à ce que la courge soit tendre. Mixer.

Sinon à la cocotte minute c’est encore plus rapide. Je fais aussi revenir l’oignon et la courge avant d’ajouter l’eau et les lentilles, je ferme, et je compte 20 min à partir du moment où ça chuchote. Et hop, un coup de mixeur !

Si vous avez des recettes de soupes d’automne en échange, je suis preneuse 😉

Bon appétit !

Croctobre en Ariège

Bribes croquées d’un week-end montagnard. Randonnée jusqu’à l’étang bleu le samedi, au pied du pic des 3 seigneurs. Bivouac calé au bord de la Courbière. Et un dimanche à dessiner, au soleil, dans la prairie.

Prolongations

J’avais publié un article récemment pour vous présenter mon travail de création sur la papeterie de mariage de mes amis, sur le thème de la BD.

J’avais gardé secrète la carte de remerciement pour ne pas spoiler la surprise. Mais maintenant qu’elle est arrivée dans les boîtes aux lettres, je peux la poster virtuellement.

Gravure sur mesure

Création d’un tampon pour Raconte moi un savon, savonnerie artisanale tarnaise.

J’ai rencontré Julie aux Estivales d’Albi, marché de créateurs sur lequel je vendais mes T-shirts Octoplazm en août. Elle m’a commandé un tampon de son logo, pour pouvoir tamponner ses emballages, pochettes, lettres & co.

Le tampon est monté sur un morceau de bois de taille de Calon Paysage, un copain paysagiste qui me fournit un peu de matière première pour mes créations.

Artisanal et local… presque ! Il ne me reste plus qu’à trouver un fabriquant de gomme dans le Sud-Ouest 😉

Un mariage en BD

Quand mes amis fans de BD me demandent de réaliser leur faire-part de mariage, ça donne ça :

Vous l’aurez deviné : il faisait du skate, elle faisait de la danse… c’était il y a 15 ans, ils n’étaient pas encore au lycée ! Une belle histoire commençait…

L’univers de la BD s’est glissé jusque sur les tables ! Merci à la photographe Marine Monteils pour les jolies photos des menus !

C’était bon, c’était heureux, et ce n’était pas uniquement dû à la pièce montée de macarons ! 😉

Un blason pour les scouts

Petit retour sur un de mes derniers boulots. Il s’agissait de développer un visuel à l’image du Hameau de Bécours, (centre international des Éclaireuses et Éclaireurs de France), destiné à être imprimé sur des T-shirts.

La référence de mon book qui a été retenu par le client, c’était ça : une image sur la ville de Bordeaux que j’avais dans l’idée de décliner sur des T-shirts, mais qui est finalement restée dans mes tiroirs numériques. Depuis, j’habite à Toulouse, et ils ont construit la cité du vin à Bordeaux…

Pour le Hameau de Bécours, le code couleur c’était rouge et noir. Voici mes 2 propositions de roughs

Un petit aperçu du hameau pour situer le contexte :

C’est la seconde piste qui a finalement été retenue.

Ils ont fait sérigraphier le visuel sur des T-shirts.

Et puis après une petite introduction à la linogravure, j’ai réalisé la gravure des plaques (une pour le rouge, une pour le noir) pour qu’ils puissent être autonomes sur l’impression des T-shirts, avoir un effet un peu plus DIY et artisanal, et initier à leur tour les enfants pour que chacun puisse repartir avec son propre T-shirt !

Transmission de savoirs, partage et valorisation de la créativité. Merci à eux pour leur confiance !